IDeT
Institut de Développement du Thérapeute — Post-Formations

L’Echelle de Fidélité Gestaltiste

GTFS - Gestalt Therapy Fidelity Scale - Repères

Dans la recherche en psychothérapie, afin de montrer qu’un thérapeute travaille selon une méthode donnée, on regarde une vidéo d’une ou plusieurs séances prises au hasard dans l’ensemble des séances effectuées par ce thérapeute avec son client et l’on évalue - à l’aide d’un ensemble de critères précisément définis, appelé « échelle de fidélité » - dans quelle mesure ses interventions correspondent au protocole préconisé par la méthode pour un client de même type. Ceci est généralement effectué par plusieurs évaluateurs neutres, ne connaissant de la méthode que le protocole qui devrait être appliqué ou les critères correspondants. S’ils s’accordent positivement on estime alors avoir suffisamment montré que ce thérapeute travaille effectivement selon la dite méthode.
Mais jusqu’à récemment, lorsqu’il s’agissait de montrer qu’une thérapie était gestaltiste, on ne pouvait que se contenter de vérifier que le thérapeute avait bien été formé à la Gestalt-thérapie et, éventuellement, qu’il était supervisé par un gestaltiste. Car nous ne disposions alors d’aucune échelle de fidélité permettant d’évaluer à quel point les interventions d’un thérapeute ressortissent ou non à de la Gestalt-thérapie.
Afin de pallier ce manque que l’on s’imaginait jusqu’alors consubstantiel à la Gestalt-thérapie, et créer une échelle de fidélité (GTFS - Gestalt Therapy Fidelity Scale) qui permettrait à des évaluateurs indépendants de confirmer qu’une séance de thérapie est effectivement gestaltiste, Madeleine Fogarty a réalisé une grande étude coopérative internationale. Les objectifs et la méthode de cette étude ont été expliqués en détails dans un certain nombre d’articles dont certains traduits en français :

Fogarty, M., Bhar, S., Theiler, S. & O’Shea, L. (2016). Que font les gestalt-thérapeutes dans leur travail clinique ? Un consensus d’experts. Cahiers de Gestalt-thérapie, 37(2), 138-161.

Fogarty, M., Bhar, S. & Theiler, S. (2018). L’échelle de fidélité de la Gestalt-thérapie. in Béja V., Belasco F. (sous la direction de), La Recherche en Gestalt-thérapie, Numéro spécial de la revue Gestalt et des Cahiers de Gestalt-thérapie, 35-48.

Un tel outil porte bien sûr en lui un certain regard sur la Gestalt-thérapie. Surtout il a nécessité un vaste effort collectif pour rechercher un consensus sur un ensemble de principes qui caractérisent la Gestalt-thérapie et sur un certain nombre de critères permettant de les appréhender.
Cela a abouti à l’échelle de fidélité actuelle, un outil perfectible, critiquable à certains égards mais qui a le grand mérite d’exister.
Surtout le GTFS permet aujourd’hui aux étudiants de travailler sur des éléments fondamentaux de la posture gestaltiste ainsi qu’aux supervisés, sur la base d’extraits vidéos de séances, de revisiter leur pratique clinique sur une base observationnelle solide.

L’échelle de fidélité gestaltiste est aujourd’hui un outil pour la formation clinique, la supervision et la recherche

Pour aller plus loin :

Fogarty, M., Bhar, S. & Theiler, S. (2019) Development and validation of the Gestalt Therapy Fidelity Scale, Psychotherapy Research, DOI : <https://doi.org/10.1080/10503307.20...> 10.1080/10503307.2019.1571688


2015-2019 IDeT
ActualitésContact Liens & CGVPlan du siteMentions légales RSS 2.0