IDeT Institut de Développement du Thérapeute - Post-Formations

Événement

La pratique à la lumière de la théorie du champ avec Malcolm Parlett

Les 4 et 5 mai 2019, Malcolm Parlett pour la première fois en France !

L’introducteur de la théorie du champ en Gestalt-thérapie vient partager son expérience.
"Trop nombreux sont ceux qui approchent la théorie du champ comme un défi cognitif : en réalité il s’agit d’une expérience vivante et de cultiver une sensibilité globale"
En 1991 Malcolm Parlett écrivit un article séminal dans le British Gestalt Journal qui faisait entrer définitivement la théorie du champ dans la pratique gestaltiste. Depuis lors, repris par de nombreux auteurs et cliniciens, cette approche n’a fait que croître et s’affiner. Curieusement Malcolm Parlett n’a jamais franchi la Manche pour venir y enseigner...

Cette Master Class est une occasion unique de rencontrer un pionnier de la pratique de champ et d’élargir notre perspective sur cette approche clinique.

Invité en France par Vincent Béja, Malcolm Parlett a accepté de venir donner une Master Class à l’IDeT.

Entretien

Vincent : Malcolm, tout d’abord je te remercie d’avoir accepté de venir partager ton expérience avec nous à l’IDeT.
Je t’ai rencontré il y a vingt ans mais tu restes peu connu des gestaltistes français. Peux-tu nous dire brièvement qui tu es et comment tu es venu à la théorie du champ ?

Malcolm : Mon attirance pour la théorie du champ de la Gestalt thérapie remonte à mes débuts en Gestalt dans les années 1970. A cet époque j’étais un consultant et un chercheur en sciences de l’éducation et j’étais particulièrement intéressé par le "milieu d’apprentissage" qui est l’élément crucial dans le façonnement de l’expérience éducative. Plus précocement encore j’avais grandi dans une famille où régnaient la déception et les secrets - un champ totalement pathologique - et ma tâche de vie était de découvrir une vérité plus grande, ce qui nécessitait une approche holistique.

V : Comment s’est passé la rédaction de ton fameux article ?
M : J’ai écrit l’article "Reflections on Field Theory" ((British Gestalt Journal, Vol1/2) en 1991 après avoir été invité à donner une conférence sur ce thème lors d’un colloque gestaltiste. Pendant six mois je me suis immergé complètement dans ce qui avait été ecrit par d’autres là-dessus, en particulier par Joel Latner et Gary Yontef. Depuis j’ai continué à écrire, à enseigner et à développer plus avant ces idées et ces pratiques, en réalisant de plus en plus clairement que la "théorie du champ" devrait en fait s’appeler "pratique de champ". Trop nombreux sont ceux qui approchent la théorie du champ comme un défi cognitif : en réalité il s’agit d’une expérience vivante et de cultiver une sensibilité globale.

V : Depuis, tu parles d’explorer la pratique selon cinq dimensions. Que veux-tu dire par là ?
M : Ces cinq dimensions ne correspondent pas aux cinq principes que j’ai décrit dans mon article de 1991. Il s’agit plutôt de cinq compétences que j’ai décrites dans le livre "Future Sense : Five explorations of whole intelligence for a world that’s waking up" (Sens à venir : cinq explorations de l’intelligence globale pour un monde qui s’éveille) paru en 2015 et à destination d’un public de non spécialistes. Ce sont cinq dimensions de la compétence humaine fondamentale à l’intelligence globale, c’est à dire à fonctionner sainement dans le monde et à participer à le rendre meilleur sous la forme d’un engagement personnel et social. Je les appelle "répondre à la situation", "s’inter-relier", "s’incorporer", "expérimenter" et "se reconnaître".
Après ce livre j’ai poursuivi ma réflexion et j’en arrive à penser que pour les cliniciens, chacune de ces cinq explorations (ou dimensions) offre un point de départ différent pour la recherche d’une forme intégrée de pratique de champ, c’est à dire d’une pratique qui crée les conditions expérientielles dans lesquelles la croissance personnelle peut parvenir à se déployer : émotionnellement, intellectuellement, socialement, politiquement et spirituellement.

Objectifs

Ce séminaire se donne pour but de faire sentir aux participants le ressort profond de la pratique de champ. Il offrira à chacun des éléments concrets pour affiner sa propre posture.

Ce séminaire est expérientiel ; c’est une occasion unique de saisir de façon sensible ce qui guide la pratique de champ en Gestalt-thérapie.

Traduction simultanée - Nombre de places limité

Références

Malcolm Parlett, "Reflexions on Field Theory" in British Gestalt Journal, vol 1.2, 1991
Malcolm Parlett, « Réflexion sur la théorie du champ » in Revue Gestalt-thérapie, cahiers N°5, Plain-champ, Cahiers de Gestalt-thérapie, Printemps 1999.
Malcolm Parlett, FUTURE SENSE : Five Explorations of Whole Intelligence for a World That’s Waking Up, Troubador, 2015.

Informations pratiques

Bulletin d’inscription
  • Date : Samedi 4 et dimanche 5 mai 2019
  • Horaires
    • début : Samedi 10h
    • fin : Dimanche 9h-17h
  • Lieu : Paris
  • Prix : 380 €

2017 - 2018 IDeT
Actualités | Contact et liens | Plan du site | Mentions légales | | RSS 2.0