→ In English
IDeT
Institut de Développement du Thérapeute — Post-Formations

Nature et objectifs de la supervision


Notre approche s’inscrit dans une vision contemporaine de la psychothérapie relationnelle que nous ancrons dans la perspective de champ de la Gestalt-thérapie.

  • Un soutien pour le thérapeute dans sa pratique
    La supervision permet au thérapeute de partager les difficultés qu’il peut rencontrer et sortir ainsi de l’isolement dans laquelle peut le mettre la pratique clinique.
  • Clarifier les affects mis en jeu chez le thérapeute dans la relation avec le patient
    Dans les thérapies d’inspiration humanistes la relation thérapeutique est considérée à la fois comme le lieu du changement et son outil principal. Le thérapeute doit donc être particulièrement vigilant à la façon dont il est affecté. Clarifier ces affects permet la qualité et la pertinence des interventions. C’est au niveau du clinicien que commence le changement. En ce sens la supervision appartient de plein droit à la pratique clinique.
  • Un espace de formation clinique continue
    La clarification des affects du thérapeute a pour effet direct une compréhension renouvelée de la situation vécue par le patient. Soutenu par les éclairages venant du groupe et du superviseur, le supervisé intensifie sa conscience réflexive, accroît sa sensibilité aux situations et sa capacité à les évaluer, découvre la possibilité de nouvelles interventions et améliore ainsi sa maîtrise du processus psychothérapeutique.
  • Un lien plus clair entre théorie et pratique
    La supervision didactique permet, de surcroît, de faire les liens entre les éléments cliniques vécus et rapportés par le supervisé et les référentiels théoriques des participants et du superviseur.
  • Le mode de travail
    Dans notre approche la résonance affective est un élément clef pour la compréhension sensible de l’impasse vécue par le client et pour piloter l’ajustement du thérapeute à la situation. Nous nous centrons sur les processus en cours entre patient et thérapeute ((mais aussi entre supervisé et superviseur) ainsi que sur les schèmes relationnels qu’ils dessinent dans la situation pour nous ouvrir à la compréhension et à l’empathie et dessiner de nouvelles pistes d’intervention.

Quelques repères

Béja V., Belasco F. (sous la direction de), (2018),La Gestalt : actualités thérapeutiques (Dossier), Le Journal des psychologues n° 359, Juillet-Août 2018

Belasco, F. & Francesetti, G.,(2018). Perspective de la gestalt-thérapie sur la psychopathologie : Clinique des attaques de panique ; Le Journal des psychologues, 359,(7), 52-57. doi:10.3917/jdp.359.0052.

Béja, V. & Belasco, F. (2020). L’attente secrète : Une boussole relationnelle dans une perspective de champ. Cahiers de Gestalt-thérapie, 1(1), 82-99. https://doi.org/10.3917/cges.043.0082

Béjà, V. & Belasco, F. (2020). La fabrique du  thérapeute : Parcours croisés, questions traversées en Gestalt-thérapie. Revue Gestalt, 1(1), 11-27. https://doi.org/10.3917/gest.054.0011

mise à jour le 11-10-2021


2017-2021 IDeT
ActualitésConditions Générales de VentePlan du siteMentions légales RSS 2.0