→ In English
Institut de Développement du Thérapeute
Gestalt Thérapie Relationnelle — Post-Formations

Lettre de soutien à la Gestalt-thérapie

A l’occasion du cinquième colloque international sur la recherche en Gestalt-thérapie organisé par l’EAGT (European Association for Gestalt Therapy), l’IAAGT (International Association for the Advancement of Gestalt Therapy) et la DVG (Deutsche Vereinigung für Gestalttherapie) à Hambourg du 2 au 4 septembre 2022, UNE LETTRE DE SOUTIEN À LA GESTALT THÉRAPIE A ÉTÉ SIGNÉE.
Florence Belasco et Vincent Béjà, tous deux membres de la commission recherche de l’EAGT étaient présents. Vincent Béja, en tant que président de cette commission et responsable de l’organisation scientifique en a orchestré la mise en place.

Bruce Wampold
Robert Elliott

Signée par deux grands chercheurs, Bruce WAMPOLD et Robert ELLIOTT

A l’occasion de cette cinquième conférence internationale sur la recherche en Gestalt-thérapie, qui se tient aujourd’hui à Hambourg, il a semblé important d’exprimer publiquement les principes essentiels qui caractérisent la pratique clinique de la Gestalt-thérapie. Dans le contexte général d’une pratique de la psychothérapie qui tend à se médicaliser ainsi qu’à vouloir réduire les coûts globaux de la prise en charge thérapeutique, les valeurs et les principes de travail qui sont ceux de tous les psychothérapeutes humanistes doivent être réaffirmés. Cela doit se faire d’autant plus clairement que ces valeurs et principes sont souvent remis en question alors qu’ils sont soutenus par un nombre croissant de chercheurs en psychothérapie.

La Gestalt-thérapie est née dans les années 1950 sous l’impulsion des psychanalystes Fritz et Laura Perls qui souhaitaient favoriser l’émergence de transformations plus rapides et plus durables en donnant une place centrale au corps, à l’émotion et à l’expérience vécue. Aujourd’hui, la Gestalt-thérapie est pratiquée par des dizaines de milliers de praticiens dans le monde qui - conscients de l’irréductible singularité de chaque être humain - s’ajustent à chacun de leurs clients afin de concevoir une trajectoire thérapeutique toujours spécifique.

En soutenant que la plupart des problèmes psychiques rencontrés sont de nature relationnelle, la Gestalt-thérapie s’inscrit dans une longue tradition qui s’est développée dans le sillage des travaux de Freud. Elle s’en distingue par sa méthode car elle affirme que c’est par des expériences émotionnelles suffisamment sécurisantes et de haute intensité au sein d’une relation nouvelle et singulière que ces problèmes peuvent être résolus.

Sur le plan scientifique, il est désormais prouvé que la psychothérapie fonctionne et qu’aucun traitement psychothérapeutique ne s’est avéré supérieur aux autres pour tous les troubles - à quelques exceptions mineures près. En effet, il est désormais certain que le facteur essentiel de changement réside dans la qualité de la relation qui s’instaure entre le patient et son thérapeute et que, notamment, la capacité du thérapeute à s’ajuster à tout instant aux besoins et aux difficultés du patient (responsiveness) est essentielle. La contribution de ces facteurs relationnels au succès de la thérapie est supérieure d’un ordre de grandeur à celle qui peut être attachée au type de traitement dispensé.

Cette qualité de l’ajustement relationnel est également l’un des facteurs qui rendent la recherche en psychothérapie si difficile et qui font que les essais cliniques randomisés - qui sont considérés comme les meilleures méthodes de preuve dans la recherche pharmaceutique - sont peu pertinents dans le domaine de la psychothérapie. Leur réalisation diffère en effet beaucoup trop des conditions de la pratique réelle et conduit souvent à des conclusions inapplicables ou erronées. C’est pourquoi toute justification de l’efficacité d’un traitement psychothérapeutique sur la base des seuls essais cliniques randomisés est fragile et insuffisante.
En revanche, les études observationnelles et/ou comparatives qui ont été menées montrent régulièrement que la Gestalt-thérapie est une modalité aussi efficace que les autres.

C’est pourquoi nous, chercheurs et praticiens en psychothérapie, soutenons par la présente la Gestalt-thérapie et la considérons comme une modalité thérapeutique digne de faire partie de l’offre de soins psychothérapeutiques.

Signataires

- Bruce Wampold

Professor Emeritus of Counseling Psychology at the University of Wisconsin—Madison
Senior Researcher at the Research Institute at Modum Bad Psychiatric Center in Vikersund, Norway.
Distinguished Professional Contributions to Applied Research Award from the American Psychological Association
Distinguished Research Career Award from the Society for Psychotherapy Research
Gold Medal Award for Life Achievement in the Application of Psychology from the American Psychological Foundation

Robert Elliott

Professor Emeritus of Psychology at the University of Toledo (Ohio)
Professor of Counselling at the University of Strathclyde
Past President of the Society for Psychotherapy Research
Distinguished Research Career Award of the Society for Psychotherapy Research
Carl Rogers Award from the APA Division of Humanistic Psychology

Sibylle Ahlbrecht

President of the German Association for Gestalt
.
.
.

Maryanne Nichols

President of the International Association for the Advancement of Gestalt Therapy
.
.
.

Renata Mizerska

President of the European Association for Gestalt Therapy
.
.
.
Vincent Beja

Chair of the EAGT Research Committee
On behalf of the Conveners of the Fifth International Gestalt Therapy Research Conference - Hamburg


2017-2022 Institut de Développement du Thérapeute
ActualitésConditions Générales de VentePlan du siteMentions légales RSS 2.0